Nous devrions dès à présent fermer la porte à ce monde de souffrance et ne plus en parler continuellement comme un sujet dont on devrait se glorifier. Ce serait le premier pas vers le Règne Supérieur.

QUE LA GRÂCE DIVINE SE RÉPANDE SUR L'HUMANITÉ !!!

 

BIENVENUE SUR MON SITE !!!

 

Si l’homme ne souhaite pas s’exclure volontairement de la sphère tridimensionnelle et demeure sous son influence il lui sera impossible de se soustraire du pouvoir relatif universel de la conscience des sens imparfaite.

Lors de sa séparation d’avec le Moi Parfait ou Supérieur en lui-même, l’homme devient incapable de contrôler les forces créatrices douées d’une volonté consciente de désirs, ce qui l’obligea à développer diverses tendances limitées, égoïstes et concupiscentes, alors qu’en réalité il possède tout (l’harmonie, l’amour, l’abondance, la perfection etc.) par droit divin puisqu’il est le Soi de Dieu “Ne savez -vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous?” (1 Corinthiens 3-16).

La conscience de l’ego qui sévit dès le commencement de ce monde a besoin de l’énergie pure de l’Ame des hommes pour assouvir son règne. C’est ainsi qu’elle créa une multitude d’esprits plus ou moins semblables aux tendances précitées ci-dessus.

A cause de la vision imparfaite de la conscience des sens, l’homme croit qu’il faille s’instruire pout devenir.

Alors que s’il était dans la Conscience Supérieure ou Parfaite de l’Esprit Saint, l’homme saurait qu’il est le Un, le Je suis, le Soi de l’Esprit Saint omniscient, omnipotent et omniprésent.

Lorsque l’homme sait, qu’il est le Soi de Dieu dans la matière et qu’il est manipulé par la conscience imparfaite de l’ego, son seul but est de réintégrer la Conscience Supérieure, en se détachant du double pouvoir obscurcissant du monde dualité (bien/mal). “C’est par le non faire que l’on gagne l’univers. Celui qui veut faire ne peut gagner l’univers” (Lao Tseu).

La base de la conscience imparfaite de l’ego universel est indestructible. Elle est composée par l’énergie créatrice de Dieu sur laquelle elle inscrit des désirs positifs et négatifs.

De ce fait il est impossible à Dieu de détruire cette conscience. Pour ne plus qu’elle agisse dans le coeur des hommes, il faut que ceux-ci s’en détournent et qu’ils renoncent à combattre pour obtenir leur droit de vivre dans la perfection (lire parabole de l’ivraie Matthieu 13-24).

 

Amour avec ou sans